Ce soir où je me suis mangé un Abendbrot

Voilà voilà je suis devenue une typische (à prononcer « tupiche » enfin un truc dans le genre) Deutsche Frau parce que je me suis fait le casse-dalle dîner typisch deutsch (tupiche…toupiche…).

Et ouais, je me suis préparé un Abendbrot. Un quoi ? Un pain du soir si vous préférez. C’est le menu choisi par beaucoup d’allemand pour ne pas se fouler, ne pas se prendre la tête, ne pas se fatiguer à préparer le dîner. En lisant ces dernières lignes, nos yeux de français se révulsent instantanément : « pourquoi est ce qu’on mangerait ce que l’on prend au déjeuner ou au goûter le soir ? », « moi je préfère manger quelque chose de chaud. Mais fais toi des pâtes au moins !!! ». Ça c’est ce que me dit le « vous » qui me parle dans la tête.

Des pâtes ?!? Z’êtes malade ! Dans l’état de fatigue où j’étais ce fameux soir, faire des pâtes relevait de l’exploit. Et oui, je vous rappelle qu’il faut mettre de l’eau dans la casserole, la laisser bouillir puis mettre les pâtes puis le minuteur et puis faut les égoutter… Bref le temps de dodo perdu = 15 minutes. Ou si vous préférez temps de glandouille perdu = 15 minutes.

Du coup ce soir là le Abendbrot allemand a gagné haut la main. Je vous explique le principe ? Non pas que cela soit compliqué mais c’est pour vraiment faire comme les allemands.

1) Vous prenez une tranche de Brot (pain) ou un Brötchen (petit pain) coupé en deux.

2) Vous prenez tout ce qu’il y a dans votre frigo pour garnir le dessus de vos tranches de Brot ou demi Brötchen. Dans l’idéal, il faudrait que vous ayez du beurre, du Quark – à prononcer kfarke – (du fromage blanc salé aux herbes aromatisées – c’est très bon), du jambon/du salami, des concombres (les allemands adorent le concombre), du poivron (les allemands adorent le poivron aussi), de la ciboulette ciselée, des tranches de fromages (Butterkäse, scharfkäse ou du Gouda, de l’emmental, bref du fromage quoi) ou mêmes des oeufs durs (les allemands aiment aussi beaucoup les oeufs durs – bonjour monsieur cholestérol). Je vais arrêter là la liste de course parce que vous avez forcément quelque chose dans votre frigo à mettre sur votre Abendbrot. [photo]

3) vous mangez.

Temps de préparation = 2 minutes (allez 5 en sortant le tout du frigo et en prenant une assiette dans votre placard).

De mon côté j’ai pris 10 minutes à les faire parce que j’ai francisé un peu la préparation en mettant mes « tranches de pain et leur garniture » au four (pour faire un peu comme un croque monsieur sans le beurre et sans les tranches de pain de mie… ok ce n’est pas vraiment des croques).

Pas très coloré, ne donne pas vraiment envie mais ils étaient très bons !

Plus simplement, les allemands mangent rapidement et très tôt le soir parce qu’ils peuvent ainsi profiter de leur soirée à regarder la TV, se détendre, flâner, aller boire verre ou aussi aller dormir tôt. Mon objectif était de manger tôt parce que j’avais la dalle (si l’on peut parler crûment) et que je voulais aller au lit très tôt. Dans certaines familles chacun fait son Abendbrot dès que l’on rentre à la maison… sans attendre les autres.

Dans un cas comme le mien, j’étais seule avec Toutou ce soir là – Dr. G était en Dienstreise (en voyage « d’affaire » à Barcelone – et j’étais épuisée – mon degré de sociabilisation avoisinait le zéro). Le Abendbrot s’est donc révélé être la meilleure solution.

Je trouve ce fonctionnement un peu trop individuel, pour ma part, notamment lorsque nous sommes en couple. Je renouvellerais l’expérience du Abendbrot mais lorsque je serais seule. Je ne peux même pas imaginer « louper » mon moment repas avec Dr. G. C’est sacré !

Attention tous les allemands ne font pas tous cela. Il existe des familles qui mangent un vrai repas du soir attablés ensemble.

Alors un Abendbrot vous tente ? Qu’en pensez-vous – aficionado ou pas ?

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire