Visite à Kiel : PROST Kieler Brauerei !

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de bière. « Oh mais dis donc, elle ne fait que boire celle-là ! Ça ne va pas du tout ! » ;). Vous vous rappelez lorsque je vous demandais, dans un précédent article, si la saucisse régnait en maîtresse suprême (c’était ici) ? Je vous donne mon avis ? Je pense que l’Allemagne est un pays de dominateurs aux FÉMININS avec son combo : Bière, saucisse et patate. Qui dit mieux ?! Avant de vous faire un article complet sur la saucisse (non je rigole bien entendu…quoique…), je vais vous parler de cette incontournable allemande : la bière. Et pas n’importe laquelle : la Kieler Bier.

Kieler Bier
©Any_Holy_Idea?

Nous l’avons découverte il y a un mois en allant manger à la Kieler Brauerei (la Brasserie de Kiel). Nous voulions manger typique allemand. De l’extérieur, impossible de deviner que c’était une VRAIE brasserie. A l’entrée deux grosses cuves à matière sont disposées. « C’est sympa deux cuves en déco :), ça fait très brasserie ! », ce fut ma première réaction en m’attablant (oui une réaction un peu neuneu je vous l’avoue). En lisant le menu et en scrutant un peu plus l’endroit, j’appris que ces deux grosses cuves fonctionnent toujours et qu’elles contenaient le malt servant à produire la bière. Du coup, nous avons demandé à faire une visite de la petite brasserie. La visite est gratuite !

Kieler Brauerei
©Any_Holy_Idea?
IMG_3935
©Any_Holy_Idea?
Kieler Brauerei
©Any_Holy_Idea? (Cuves à matière)

La Kieler Bier est donc brassée par décoction sur place. Décoction ? Oui, ce procédé est le plus pratiqué en Allemagne. Vous pouvez aussi brasser la bière par infusion (oui comme le thé) mais pour cela, direction l’Angleterre !

Revenons en Allemagne, le brassage par décoction se fait en trois étapes : le malt (ingrédient important pour produire de la bière) est concassé et ajouté dans de l’eau chaude (2ème ingrédient). L’eau se trouve dans une grosse cuve en fer (que l’on appelle « cuve à matière ») à une température d’environ 50°C (ouille ouille ouille c’est chaud). De ce mélange, une partie est prélevée et est portée à ébullition dans une seconde grosse cuve à matière (environ 68°C). Cette partie est par la suite réintégrée à la première mixture : la température de celle-ci sera alors augmentée (environ 80°C). Ça va ? Je ne vous ai pas perdu ?

Outre le malt et l’eau, pour produire de la bière, il vous faut de la levure (bien entendu) et du houblon. Une plante en forme de cône qui est plus répandue en Bavière. La Kieler Brauerei fait donc venir son houblon du Sud.

Houblon
©Any_Holy_Idea? (le houblon)

Il faut savoir qu’il existe trois types de Kieler Bier : la Pilsener Malz, la Karamalz et la Farbmalz.

Kieler Bier
©Any_Holy_Idea? (de gauche à droite : les graines de malt pour la Pilsener, les graines pour la Karamalz, les graines pour la Farbmalz, les graines de levure et enfin le houblon)

La Pilsener est la bière normale avec le goût du malt plus prononcé. La Karamalz est une bière au goût caramel :). Mesdames si vous n’êtes pas friandes de bières, ces dernières  sont pour vous :). Elles sont douces, fraîches et pour la dernière bien caramélisée. La Farbmalz est une bière de saison, une bière brune. Celle-ci est composée d’un malt plus fort. Nous avons goûté les différentes graines de malt et la caramélisée a remporté mes faveurs. D’ailleurs, lors des dégustations, le brasseur conseille de commencer par la Pilsener, puis la Karamalz et enfin la bière brune (logique).

Kieler Bier - Pilsener
©Any_Holy_Idea? (La Pilsener)

Et après les grosses cuves, où va la bière ? Ou plutôt le moût 🙂 : le résultat de la décoction. « Ils ont de ces mots compliqués pour produire leur bière ! ». Le moût donc est stocké au sous sol à une température de 5°. Le temps qu’il devienne de la « bière ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Kieler Brauerei brasse, conserve et sert sa bière sur place. Celle-ci n’est gardée qu’un mois car perd de sa fraîcheur très vite. Voilà pourquoi les cuves ne cessent de fonctionner. Les Kielers peuvent ainsi boire une bière fraîche à tout moment toute l’année.

PS : le brasseur nous a aussi glissé une petite information lors de la visite. Paraît-il qu’il nous est possible de brasser notre propre bière. Oui oui. Mais, attention (un bien grand mot), seuls 2 litres de bière sont autorisés par personnes. Donc si l’on compte bien, Dr. G et moi pouvons brasser 4 litres de bière à la maison ! « Ah ! Voilà qu’elle veut brasser sa bière maintenant ! »

Mais en fait, nous étions aussi venus pour manger :)…petites photos ?

J’espère que cet article (et même les autres) vous a donné envie de venir à Kiel ? Au moins pour tester la Kieler Bier ? Je vous dis à plus tard et PROST !! C’est bientôt l’heure de l’apéro non ?

<<<<<< >>>>>>

Bon, je vous donne quand même l’adresse :

Kieler Brauerei
Alter Markt 9
24 103 Kiel

Visiter leur site Internet (en allemand et en anglais) ici.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

    1. Mais si mais si tu viendras !! Imagine que tu veuilles aller en Suède (ou au Danemark ou en Norvège) en bateau… et bien tu seras obligée de passer par Kiel pour prendre le bateau 🙂 😀 !! Et ce jour là, tu me feras signe nous irons boire une bonne bière !

  1. Un saut à Kiel c’est pas vraiment au programme (en tout cas pas tout de suite), mais c’était très sympa cette visite virtuelle de la Kieler brasserie, ça me donnerait presque envie de goûter la Karamalz (et pourtant, je n’aime pas la bière…). A bientôt !

  2. DE LA BIÈRE !
    (Ça, c’est ma réaction n°1 en lisant le titre)
    TROP GÉNIAL !
    (Ça c’est ma réaction n°2 en lisant l’article)
    JE VEUX VOIR !
    (Ça c’est ma réaction n°3 en lisant l’adresse)

    Ahah, vraiment super ton article, et ça me donne envie d’une bière ! (Bon, ce sera pour plus tard, là, je dois aller réviser. Encore…)

Laisser un commentaire