L’histoire des bibliothèques allemandes*

*Elles ont été achetées à Kiel donc elles sont allemandes 😉 – je devais le préciser.

Il était une fois une réflexion (pour vous donner un contexte) : vous êtes-vous déjà retrouvé dans cette situation ? Parce que Paris c’est loin (je dis Paris mais on peut imaginer une autre contrée), vous avez reçu, via WhatsApp, les photos des premiers meubles du salon allemand. Et parce que vous étiez loin, vous avez dit « OUI » sans trop y réfléchir et sans savoir quoi en faire…et, de plus, vous étiez au bureau.

Et puis, lors de votre visite du mois, vous vous rendez compte que vous avez dit « oui » à ça :

Bibliothèques avant
©Any_Holy_Idea?

Je me suis retrouvée avec deux grands meubles en bois, lourds et imposants. Un peu surprise, je réfléchis à l’endroit où les mettre, les cacher ou les jeter. Cette dernière option n’était techniquement pas possible car elles étaient trop lourdes pour moi…

Finalement, je me mets au défi de les transformer et les repeindre… mais en quelle couleur ? Enlever les boutons de portes qui font vraiment « mémères » ou tout simplement, retirer les portes pour en faire deux vraies bibliothèques ouvertes ?

Pour la couleur, j’opte pour un gris-bleu clair et comme je n’ai pas envie de poncer le bois, je choisis d’utiliser de la peinture acrylique. En plus d’être simple d’utilisation, la peinture acrylique peut être utilisée telle quelle à l’ouverture du pot (ou diluer avec de l’eau pour éclaircir un peu la couleur).

J’enfourche mon vélo, direction le Bauhaus (il faut que je vous parle de ce grand magasin de bricolage), pour acheter les fournitures  : peintures, pinceau, rouleau, un bac à peinture et une bâche de protection pour le sol et les autres meubles pour me mettre au travail. Comme c’est la première fois que je peins, pour appliquer des couches de peinture uniformes et sans défauts, je regarde quelques tutos sur Internet ici ou ici.

Bahaus
©Any_Holy_Idea?

Comment ai-je procédé ?

1) Avant tout, délimitation du « plan de travail ». Ayant opté pour peindre le meuble dans le salon, j’ai poussé tous les meubles/les cartons pour avoir assez d’espace.

2) Placement de la bâche sur le sol pour poser le meuble dessus (très pratique, surtout pour éviter de tâcher le beau parquet avec les gouttes de peinture).

3) Préparation du meuble pour la peinture :

a. J’ai enlevé les étagères, les tiroirs et les portes pour faciliter la pose de la peinture.
b. Avec un chiffon, je l’ai dépoussiéré afin d’éviter « l’effet grumeaux » lors du passage du rouleau / du pinceau.

4) Peindre (verser la peinture dans le bac) : j’ai utilisé le pinceau pour faire les coins puis le rouleau sur les grandes surfaces (cela va plus vite). Pour le mouvement, je passe le rouleau d’abord de haut en bas, puis de bas en haut.

Assez contente du résultat, moi !

Bibliothèques après
©Any_Holy_Idea?

Les meubles ont gardé leurs tiroirs et leurs portes du bas. La nouveauté : les boutons de portes, trouvées dans une jolie boutique sur la Holtenauer Strasse, ont été changés.

Qu’en pensez-vous ?

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire