France vs Allemagne au travail

Pourquoi toujours mettre un « vs » ? Parce qu’il existe des différences et je peux vous dire que je les vois bien ! C’est parti !

FR : 1) on te dirige guide. 2) Tu deviens autonome. 3) Tu prends des initiatives. 3 bis) Pas trop quand même hein faut pas pousser. Sans en informer ta hiérarchie et sans avoir reçu 4/5 validations avant, tu es complètement malade ! Donc du coup ça traîne bien mais alors bien en longueur.
AL : on considère que tu es autonome tout de suite et que tu es apte à prendre des initiatives. Il te suffit juste d’envoyer un petit mail pour en informer ton supérieur hiérarchique. Les salariés sont souvent formés directement au métier (Berufausbildung) et apprennent très tôt à se débrouiller seuls. Un objectif est fixé, à toi d’y parvenir à ta façon.

Poursuivre la lecture

Le « folklore » allemand pour accueillir un visiteur à l’aéroport

Non non je ne me moque pas… mais quand même un tout petit peu. Il y a quatre jours j’attendais ma maman à l’aéroport d’Hambourg. Sac à l’épaule et les mains dans les poches, je patientais nerveusement calmement devant l’écran des arrivées. Il était 14h16 et le vol prévu à 14h15 n’avait pas encore atterri ?!? Pero qué pasa ? But what’s happened ? Aber was ist passiert ? Mais que se passe-t-il ? (quatre langues… pour une meilleure compréhension). Ponctualité allemande où étais-tu passée ? Ahh mais oui, flûte, zut et mince… Maman volait sur Air France. DES FRANÇAIS… cela explique tout !

Poursuivre la lecture

Des Kleingärten pour devenir des jardiniers en herbe ?

A la maison j’essaie de ne pas faire mourir mes plantes. Je peux vous dire que c’est une vraie mission pour moi qui n’arrive pas à garder un plant de basilic plus de deux semaines ! Le pari est à peu près gagné (sauf pour le basilic) puisque 1) mon palmier et mes plantes grasses ont tenu un an et 2) mon pot vert avec des feuilles en formes de pique et ma plante rouge (j’ai oublié leurs noms oups) ont toujours les feuilles bien vertes et bien rouges depuis leur achat en mars dernier. Prochain défi : fleurir le balcon pour les beaux jours.

Poursuivre la lecture

Expatriation quand tu nous tiens

Vis ma vie d'expat' - Any Holy Idea ?

Avant tout, je vous souhaite à toutes et tous une très belle année 2016 !

En allemand ? Frohes Neues Jahr 😉 !

Je commence l’année tout doucement sur le blog, en gros je l’ai un peu abandonné ces derniers temps à cause des vacances… en fait, pour de vrai, j’ai la flemme d’écrire… Il faut que je reprenne le rythme après ce court séjour « fêtes » en France.

Je vous avoue aussi que depuis notre retour à Kiel, le vendredi 1er janvier dernier, nous côtoyons les petits -5 et -8 degrés. C’est un peu dur après les 18° de la Corse !!! Vous vous rappelez lorsque je vous indiquais qu’en trois mots : JE ME CAILLAIS ? Et bien cette fois-ci, en cinq mots : JE ME GÈLE LES MICHES !

Le temps de décongeler le bout de mes doigts et de mes pieds au micro-onde, mon nez et mes oreilles dans l’eau chaude et de retrouver une voix non saccadée de « gla gla gla », je prends le temps de vous publier ce billet.

Poursuivre la lecture

New life = nouvelles habitudes = nouvelles tenues !

En trois mots : JE ME CAILLE ! Petite maline qu’elle est, Kiel a tout de suite compris que nous étions en novembre. Le top départ pour inviter par intermittence ses couples d’amis préférés : Brouillard et Froid, ou Pluie et Vent, ou Froid et Vent, ou enfin Pluie et Froid. Vous remarquerez que Froid n’est pas très stable, celui ou celle-ci (comme vous voulez) cocufie dès qu’il/elle le peut ses partenaires. Mon amie Mlle. C m’a fait remarqué, cette semaine, que nous n’avons pas encore eu le combo quatuor polygame : Froid, Pluie, Vent et Brouillard! Avec tout cela, M. Jour s’en va à 16h au plus tard.

Poursuivre la lecture

New life = nouvelles habitudes : à bicyclette !

Pas de rames de métro (pfuuu que ça fait du bien), pas encore de voiture et avec le prix trop élevé, à mon goût, des tickets de bus, j’ai totalement changé mes habitudes de déplacement depuis que je vis à Kiel. Me voilà roulant en vélo dans toute la ville ! Chose que je n’ai jamais faite à Paris >> une peur énorme des gros bus qui se prennent pour des bolides de formule 1 sur la route !

Poursuivre la lecture