Un Kumpir, ça vous dit ?

Aujourd’hui j’ai dégusté mon premier Kumpir. Le met idéal pour contrer le retour du vent et de la pluie à Kiel (Guten Morgen le printemps)…

En compagnie de mon amie Mlle C, j’ai découvert ce plat formidable. Certes deux ou trois kilos de plus essayeront de se caser quelque part sur mon corps mais voyez-vous, c’est tellement bon, que je m’en fiche.

Le Kumpir est une spécialité turque vendu en restauration rapide. Une spécialité très largement répandu dans les Balkans. Le Kumpir est une grosse pomme de terre, enveloppée dans du papier aluminium cuite au four, et fourrée ensuite d’ingrédients divers et variés. Je dirais que c’est le même principe que le kebab mais la pomme de terre remplace le pain. Un plat qui convient bien aux allemands !

Poursuivre la lecture

Visite à Kiel : PROST Kieler Brauerei !

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de bière. « Oh mais dis donc, elle ne fait que boire celle-là ! Ça ne va pas du tout ! » ;). Vous vous rappelez lorsque je vous demandais, dans un précédent article, si la saucisse régnait en maîtresse suprême (c’était ici) ? Je vous donne mon avis ? Je pense que l’Allemagne est un pays de dominateurs aux FÉMININS avec son combo : Bière, saucisse et patate. Qui dit mieux ?! Avant de vous faire un article complet sur la saucisse (non je rigole bien entendu…quoique…), je vais vous parler de cette incontournable allemande : la bière. Et pas n’importe laquelle : la Kieler Bier.

Poursuivre la lecture

Brunch (#1) et promenade du dimanche

Un peu décalée, je poste un article du dimanche un mardi ! Pour vous expliquer cela, j’ai deux bonnes excuses :$ : la première, je devais absolument vous parler de l’Oktoberfest et la seconde, il a fait très beau ce dimanche à Kiel (fait rare depuis trois semaines). J’ai lamentablement abandonné le blog pour profiter du beau temps.

Nous sommes au lendemain de la Oktoberfest et la flemme paresse de cuisiner se fait sentir. Comme le soleil est au rendez-vous, Dr. G lance l’idée d’un petit brunch à trois (Dr. G, Toutou et Moi). Avec un immense sourire (oui, j’avais envie d’un brunch), je me lève en deux deux vitesse pour me préparer… Non en fait, entre l’immense sourire et le levé en vitesse, il s’est déroulé 1 heure… Le temps de trouver le « spot » pour bruncher, de flemmarder et de se réveiller pour de vrai.

Poursuivre la lecture