Holtenau et son Kanal

C’est officiellement le printemps et, normalement, il devrait faire beau partout. Et bien non à Kiel ce n’est pas vraiment le cas. La météo est vraiment très capricieuse par chez nous.

Nous pouvons passer du beau soleil sans vent aux grosses rafales. Vous savez celles qui, à vélo, vous transforme en Flash en descente et qui vous bloquent à la moindre petite pente. Il y a aussi la pluie de malade mentale qui, avec la complicité des rafales de vent, vient te fouetter le visage. Nous avons ainsi eu ces temps le weekend dernier. Rassurez-vous, cela ne nous a pas empêché de sortir en allant nous promener le long du Kanal d’Holtenau.

Poursuivre la lecture

Île de La Réunion #1

Volcan_Ile de la Réunion

Emmitouflée de mon plaid, d’un Sweater à capuche façon caille-rat (mon parlé verlan est de retour) et de Toutou, je suis sur le canapé et j’ai froid. Pourtant cette année je trouve qu’il fait moins froid par rapport à l’année dernière. Serait-ce là le signe d’une vraie adaptation au glacial pour moi ? Serait-ce là le signe que mes doigts de pieds seront moins frigorifiés ? Et non, je pense juste que c’est le signe que la planète va de plus en plus mal. Rassurez vous, je ne vais pas vous parler du monde. Aujourd’hui, j’ai envie de me réchauffer en vous parlant de mon séjour sur mon île, ma belle île : La Réunion.

Poursuivre la lecture

Paris Mon Amour

« et paris se met en colère 
et paris commence à gronder 

et le lendemain, c’est la guerre. 
paris se réveille …»

Ne me demandez pas pourquoi mais ces couplets sont les premières choses qui me sont venues à l’esprit. Paris en colère de Mireille Mathieu ! Ne riez pas parce qu’en la chantonnant j’avais en-tête le générique de fin du film La vie est un long fleuve tranquille d’Etienne Chatiliez. Je ne compte même plus le nombre de fois où je l’ai vu. Je crois connaître chaque réplique par cœur : « Emmanuelle, si tu bois de l’eau froide après ton potage chaud, tu vas faire sauter l’email de tes dents ! », petite et encore maintenant je suis ce conseil du père Le Quesnoy… Par contre, j’ai évité de faire comme la jeune Roselyne en « ne me lavant pas pendant un mois pour garder son odeur [disait-elle à ce petit-ami qui partait un mois au Touquet] ». Petite j’étais aussi amoureuse du petit Momo. En grandissant j’ai vite compris qu’il n’existait pas vraiment.

Poursuivre la lecture

(Mon) Paris #2 : les bonnes adresses d’une Frenchie in Germany

Qu’est ce que j’aime faire à Paris ? Beaucoup de choses…

Une petite anecdote ? Lorsque je suis arrivée, fraîchement majeure et prête pour les études à Paris, j’ai eu beaucoup de mal à m’adapter. Nous sommes au mois de juillet 2003 et il faisait très beau à La Réunion. A Paris aussi, nous étions en pleine canicule. En débarquant je me suis dit : « oh ben ça ira il fait chaud comme à la maison ». Oui mais l’été en métropole ne dure pas aussi longtemps qu’à La Réunion. Chez nous il fait beau toute l’année. Oui nous avons un hiver où à 24° je portais une petite laine parce que j’avais très froid, oui nous avons les cyclones et oui nous avons aussi les périodes de fortes pluies, mais cela ne m’empêchait pas de faire un tour à la plage toute l’année ! Septembre 2003, pour ma première rentrée universitaire il pleuvait, il faisait gris et il faisait froid. Je n’aimais pas du tout l’automne ! J’ai pris 6 mois pour m’adapter. Olala, il y a comme un air de déjà vu  ou plutôt de « j’ai revécu ça », il y a 8 mois à Kiel. Revenons à mon histoire (après, promis, je ne vous embête plus avec mes anecdotes) : 6 mois d’adaptation et j’ai pris presque 3 ou 4 ans pour commencer à vraiment visiter Paris. Et oui ! Lorsque l’on est étudiante et que l’on manque de sous, on ne sort pas trop pour éviter toutes tentations…

Poursuivre la lecture

Se changer les idées à Lübeck

« Si l’on doit avoir une résidence secondaire, je veux vivre à Lübeck. Bien entendu, nous sommes d’accord, ça, ce serait dans l’hypothèse où nous serions encore à Kiel ! », « Et les sous tu les trouves où ? », « Rohhh, on ne peut pas rêver un peu ? », « ben si, bon alors moi je veux vivre dans cette rue… ». Des bribes de conversations que nous avons eu avec Dr. G fin novembre lors de notre petite promenade d’une journée à Lübeck. Surtout, ne pas me demander qui a dit quoi parce que je ne m’en rappelle pas. Ou parce que si, je m’en rappelle mais écrit comme cela c’est mieux.

Fin novembre 2015, Dr. G croulait sous le boulot… je le vois me dire « tu abuses quand même ».  Et bien NON. Moi qui n’avais que mes cours d’Allemand (qui n’avais… faut le faire tout de même… puis faut tout retenir…), j’avais envie de voir autre chose que Kiel. Zieutant sur son agenda (enfin en lui demandant) surchargé, j’essaie de caler la date la plus appropriée pour prendre une journée, pour se changer les idées. Ce fut un samedi de fin novembre et nous avons choisi de nous rendre à Lübeck.

Poursuivre la lecture

Ma toute première fois au stade pour THW Kiel

THW Kiel ©Any_Holy_Idea?

A prononcer Té Hah Vé s’il vous plaît (le H bien soufflé. Celui-là, je n’y arriverai jamais) ! THW est l’équipe masculine de Handball de Kiel. J’ai ouï dire que c’est l’équipe la plus balaise d’Allemagne et l’une des meilleures du monde. Que je vous explique tout de suite : je n’y connais rien en Handball. Ah si, juste qu’il faut faire entrer la balle dans le but adverse plus de fois que son adversaire et cela juste avec les mains (Je vous épate n’est-ce pas ?).

Poursuivre la lecture