Rendez-vous chez mon Psy du travail imaginaire [PTI]

Commençons par une check-list

– Retrouver sa moitié et ne plus la quitter : check √ !

– S’adapter lentement mais sûrement au pays d’accueil : check √ !

– Faire l’effort de parler la langue  et aimer ça : check (pas couramment mais presque alors check quand même) √ !

– Rencontrer des allemands, des français, des canadiens, des néerlandais, des américains, des colombiens, des syriens, des irakiens, des afghans… bon la liste est un peu longue, on va s’arrêter là : check √ !

– Faire de tous les jours un jour heureux : check √ !

Poursuivre la lecture

Paris #1 : étranges sentiments

Voilà 10 jours que je n’ai rien écrit. Petite nuance : il y a 10 jours, j’ai souhaité vous laisser le temps de lire tous les articles et ainsi de découvrir le blog ! Ou comment trouver une excuse à la paresse d’écrire, Maline la féline (pardon, je n’ai trouvé que ce mot pour rimer) !

Paresse ? Non en fait, je n’ai pas eu le temps. Avec Dr. G, nous avons commencé l’année sur les chapeaux de roue. Les journées passent très vite mine de rien. Pour lui, encore plus de boulots qu’en 2015. Ne vous inquiétez pas il le prend avec le sourire, quoique parfois… Cours toute la matinée, entraînement aux examens l’après-midi, devoirs et autres petits boulots pour moi. Le rythme commence à s’accélérer à l’approche des premiers « Prüfung » (examens) et il faut tenir bon.

Lorsqu’est arrivée une éclaircie dans les agendas (surtout sur celui de Dr. G), nous en avons profité pour quitter notre Kiel. La destination ? Paris ! Quelques jours pour se changer les idées, pour se ressourcer et surtout pour retrouver les copains et la famille. Nous voilà donc, en février, Parisiens faisant du tourisme à Paris. Et non : nous voilà donc Kieler faisant du tourisme à Paris. Bien que cette dernière note soit plus juste.

Poursuivre la lecture

6 mois de blog en vidéo, et après … ?

Je n’avais pas forcément envie de faire un bilan parce que tout est dit sur le blog. Et puis, je me suis rendue compte que vous étiez de plus en plus nombreux à me lire.

Je vous remercie du fond de mon petit cœur de râleuse toujours avec le sourire et de happy Holy !

Et donc finalement, je fais un mini bilan avec un court film-photo de ces 6 derniers mois. Pour la réalisation, je me suis aidée du site Instant Clip que je vous recommande fortement. Oui oui, sur le site vous pouvez réaliser tous les films-photos que vous souhaitez. C’est tout simple (pour moi qui ne suis pas une pro de la réalisation) et le rendu est vraiment chouette. Je vous laisse découvrir mon petit film ?

Poursuivre la lecture

Un sac LIEBESKIND ? J’ai tenu 6 mois…

J’ai tenu 6 mois. J’ai réussi à réfréner mon envie de « nouveaux » sacs à main pendant six mois. J’ai tenu parce qu’en partant de Paris je me suis mise en tête qu’il m’était impossible de trouver mes petites créatrices chouchoutes (Nat&Nin, Petite Mendigote) en Allemagne. Que Jérôme Dreyfuss ne m’était plus accessible… oulalala la friquée me direz vous !!! En fait j’en ai qu’un, offert après de longues économies : mon BILLY que je cadenasse dans un cube en verre ! Les sacs à main et moi c’est une longue histoire. En clair, nous nous aimons très fort. Mon cœur ne fond pas devant une belle paire de chaussures ou devant une robe de créateur. Par contre, il en devient malade devant un sac à main…en cuir. La preuve, mon tableau dédié sur Pinterest 😳

J’ai tenu 6 mois avant de passer devant cette vitrine de la Holtenauer Straβ ? J’ai tenu 6 mois avant de voir des LIEBESKIND en vitrine. Des sacs en cuir souple, comme je les aime. Des sacs idéals pour la vie urbaine, comme je les aime. Des sacs aux couleurs comme je les aime : vert, rouge, jaune, marron… Des sacs, des sacs et encore des sacs !!

Poursuivre la lecture

A ma très chère ville tant aimée

Un dessin pour la paix de Jean Jullien
Un dessin pour la paix de Jean Jullien « Peace for Paris ».

Voilà maintenant 12 ans que je te connais. Arrivant de ma petite île française, tu m’as subjugué avec tes rues magnifiques, tes bistrots,  tes musées, tes événements de rue, ta mode… TA CULTURE. Je t’avoue aussi que tu m’as fait peur avec tes métros, tes habitants en grand nombre, ta circulation… beaucoup trop de choses et de changements pour une îlienne de 18 ans.

Je te connais, presque par cœur… mais encore un aveu : je ne t’ai pas visitée en entier. Manque de temps ? Non, tout simplement parce que des habitudes se sont installées : « On va boire un verre ce soir ? : le Village (dans le 17) ou le Daleyrac (dans le 2) ? », « On mange dehors ? Une bonne pizze au Babalou ou une bonne crêpe Sur la Route de Plouescat dans le 18. Peut-être les deux », « Tiens, je vais faire les frippes aujourd’hui, tu viens ? RDV dans le Marais, dans le 6 ou au Carreau du Temple, dans le 3, il y a un salon ? » … Pas les mêmes adresses mais les mêmes habitudes et les mêmes plaisirs que ces gentilles personnes qui sont tombées ce vendredi 13 novembre. Rien de bien excessif : c’était juste l’envie de profiter de toi, de ton énergie, de la vie…

Paris, aujourd’hui plus qu’un autre jour, tu me manques énormément. De mon nouveau « chez moi », un peu loin, je pense fort à toi et je panse ma tristesse en t’écrivant (parce qu’il le faut pour continuer).

Et même si rien n’est organisé ici, demain, à midi, j’arrêterai tout pour te rendre hommage.

Ah oui…et je voulais aussi te dire… que je t’aime

Une Française, parisienne un peu loin

Poursuivre la lecture

« Tu es une Holy… tout ira bien… »

J’ai le sourire aux lèvres en écrivant ce titre :). C’est ce que me dit, presque tous les jours, Dr. G. Une expression qui me redonne toujours le sourire. Que ferais-je sans lui 🙂 ? Et vous, que feriez-vous sans votre Dr. ?

En commençant cette semaine, je me suis promise de ne pas réitérer mes « chagrins » de la semaine dernière. J’ai commencé mon premier module d’Allemand (niveau A1 – les bases du langage) et je suis motivée. Trois jours de cours sont passés et j’appréhende un peu moins cette langue, j’y vois même un tout petit peu plus clair. Vous allez me dire : « mais ce n’est que trois jours !! ». OUI MAIS… je vais vous expliquer la situation : 1) vous débarquez dans un pays qui vous est totalement étranger, 2) vous n’avez jamais parlé sa langue, même à l’école parce que vous avez choisi Espagnol et 3) vous essayez, sauf que la prononciation et la technicité du langage ne ressemblent en rien à ce que vous connaissez (bon sauf si vous avez fait du latin). La conclusion est que TROIS JOURS C’EST VRAIMENT BEAUCOUP.

Poursuivre la lecture