Un Kumpir, ça vous dit ?

Aujourd’hui j’ai dégusté mon premier Kumpir. Le met idéal pour contrer le retour du vent et de la pluie à Kiel (Guten Morgen le printemps)…

En compagnie de mon amie Mlle C, j’ai découvert ce plat formidable. Certes deux ou trois kilos de plus essayeront de se caser quelque part sur mon corps mais voyez-vous, c’est tellement bon, que je m’en fiche.

Le Kumpir est une spécialité turque vendu en restauration rapide. Une spécialité très largement répandu dans les Balkans. Le Kumpir est une grosse pomme de terre, enveloppée dans du papier aluminium cuite au four, et fourrée ensuite d’ingrédients divers et variés. Je dirais que c’est le même principe que le kebab mais la pomme de terre remplace le pain. Un plat qui convient bien aux allemands !

Avant de rajouter la garniture, la pomme de terre est coupée en deux et sa chair est mélangée avec du beurre et du fromage (normalement au lait de brebis). Pour ma part, j’ai choisi un Kumpir Mostar (carottes, falafel, salade de poivrons, champignons sucrés, cous-cous, maïs, olives noires, sauce blanche au citron et sauce houmous) et Mlle C. a opté pour un Kumpir au poulet – je ne me rappelle plus du nom du kumpir –  (Cous-cous, champignons sucrés, carotte, poulet au curry, maïs, olives noires, sauces au safran et sauces blanches aux herbes). Un vrai délice !

DSC_1244
©Any_Holy_Idea? si si la pomme de terre est là mais tout au fond au fond !

Pour la petite histoire (oui il y en a toujours une, vous me connaissez), dans les années 60 en plein Wirtschaftswunder (miracle économique), l’Allemagne et la Turquie signaient une convention sur le recrutement de main d’œuvre. Dix ans plus tard, 652 000 Turcs* vivaient en Allemagne. Ils résident principalement dans l’ouest de l’Allemagne (Rhénanie-Du-Nord-Westphalie, Bade-Wurtemberg et Bavière).

Je n’ai pas encore eu l’occasion de visiter ces länder mais dans le nord (Kiel et Hambourg) je retrouve à chaque coin de rue des restaurants aux spécialités Turques. Je vous ai parlé du Kebab ? Attention, je ne parle pas du Kebab tomate, oignon de Paris. Je vous parle d’une VRAIE TUERIE élaborée de la façon suivante : dans le pain sont rajoutés une couche de sauce blanche et de sauce houmous, une couche de choux rouges et blancs, de l’oignon émincée, de la salade émincée, de la tomate coupée en dés et de la viande marinée. Cette action est renouvelée une seconde fois pour bien fourrée le pain. Un énorme Kebab pour lequel vous n’avez pas besoin de frites. Encore un vrai délice !

DSC_0320
©Any_Holy_Idea?

En vous écrivant cela, j’ai l’eau à la bouche. Je ne sais pas vous ?

*mon ami Wikipédia. 

>>>>>>>>> <<<<<<<<<<

Je vous dis tout de même où nous sommes allées ? On ne sait jamais. A Kiel, selon google map, seuls trois restaurants proposent des Kumpir. Nous avons opté pour un restaurant tout proche de chez nous afin de déguster nos pommes de terre chaudes à la maison (chez Mlle C). 

Kumpir-Kult Kiel
Gutenbergstraße 13, 24116 Kiel
Ouverts du lundi au vendredi, de 12h à 21h et samedi/dimanche de 14h à 21h. 
Et si vous ne voulez pas venir jusqu’à Kiel, je pense que vous pourrez retrouver le Kumpir partout en Allemagne 🙂 .

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

  1. Pas dit que je puisse goûter un kumpir de sitôt, mais pour les kebabs, je te rejoins : les kebabs turcs sont les meilleurs du monde, j’ai encore des souvenirs papillairement émus de mon orgie de kebabs à Istanbul, jamais pareils, avec des viandes toujours delicieusement marinées…

Laisser un commentaire