[Entretien #3] Expat.com : expat’, futurs expat’ ou pas encore décidé ? Jetez y un coup d’œil !

La semaine dernière, en vidéo, je vous indiquais que le blog avait 6 mois. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous le rabâcher indéfiniment. Juste aujourd’hui ! Parce que, je voulais vous parler de ce phénomène que l’on appelle « l’expatriation ». En lisant par-ci, par-là, j’ai noté qu’elle tenait en trois mois : enrichissement, manque (de la famille et des amis) et découverte. Je pense que vous pensez qu’il y en a plus mais je les résumerai ainsi pour ma part.

thumb_IMG_4254_1024
©Any_Holy_Idea?

Il y a 6 mois, je quittais tout pour tenter l’aventure de l’Expat’. Sensation de début : excitation parce que l’on va retrouver l’autre moitié mais aussi parce qu’une vie nouvelle se lance. Peur parce que rien est prévu pour l’avenir. Les questions ultimes (je ne peux pas toutes les lister) : « Que vais-je pouvoir faire ? Vais-je trouver des amis ? Est-ce que je vais réussir à me faire comprendre ? Quelles sont les formalités administratives ? Qui pourra m’aider ? Comment sont les allemands ? Où trouver du travail ?… ». Pour trouver des réponses, je me suis bien entendu baladée sur la toile. Avec le blog, j’ai pu découvrir d’autres blogs d’expatriés aux quatre coins du monde. Au fil des lectures, une chose était claire : nous vivions, dans nos pays d’accueil, plus ou moins les mêmes situations. Pile poil comme l’explique Tara. B dans son article « Mon expat’ blues des 6 mois » sur son blog Le Grand Bond du Milieu. Un peu de soutien, de compréhension et de réconfort pour nous, « seuls », dans notre pays d’accueil. Ce (s) blog(s), je l’(les) ai découvert grâce à Hellocoton mais aussi à Expat.com (ancien Expatblog.com).

Pour vous expliquer : un matin, trois semaines après mon arrivée, j’ai eu comme l’explique si bien le site Femmexpat.com, l’angoisse de l’agenda vide et l’ennui en expat (le bore-out). Oui, ne plus me lever à 7h00 pour aller au bureau me pesait un peu. Que faire dans la journée ? Parce qu’une journée, lorsque tu as l’agenda vide, est bien ça passe très très lentement. Bon, je l’avoue, la journée n’était pas si vide que cela parce que je devais m’occuper de mon arrivée, de l’administration… le truc que je déteste le plus au monde (parmi d’autres choses).

giphy (4)

C’est pendant ces journées, pas encore prête à me lancer dans l’administration, que j’ai découvert le site Expat.com. Un espace totalement dédié à l’expatriation avec un forum, des témoignages, des guides… Je me suis donc inscrite sur l’espace consacré à l’Allemagne pour tester. Dans un premier temps, je me suis mise à chercher des informations basiques sur mon inscription en mairie, le coût de l’assurance santé, les réglementations, les papiers à remplir… Pour ces deux derniers points, en Allemagne, c’est le « bordel ». Oui je le dis : c’est le bordel ! Trop de règles et beaucoup trop de formulaires à remplir. Ce pays est le paradis du « je pense carré » et du formulaire ! Un exemple ? Si vous souhaitez ne plus recevoir un prospectus, vous allez devoir remplir un formulaire et l’envoyer par la poste pour demander à ne plus le recevoir. Ou, encore, dès que vous changez d’appartement, il vous faut revenir en mairie pour déclarer votre nouvelle adresse et, vous l’avez deviné, il vous faudra remplir un nouveau formulaire.

Tout cela pour vous dire que, lorsque, pour les premières démarches administratives, les gargouillis de ventre (ANGOISSE) ont commencé, j’ai été bien contente de pouvoir lancer plusieurs une discussions sur Expat.com.  Sur le forum on vous répond très rapidement. Mes compatriotes déjà en place, depuis longtemps ou non, en Allemagne m’ont bien aidé. Je pense particulièrement à deux membres, Jean-Luc et Steffifi avec qui j’ai bien rigolé dans leurs réponses à mes questions pas du tout drôles. Cela a permis de « dédramatiser » la situation. Aujourd’hui, je n’ai plus (oh la la, je touche du bois ! Je n’ai pas dit jama** mais c’est tout comme) de démarches administratives à faire. J’ai réussi à m’en sortir (oui oui) mais j’ai pensé à vous « nouvelles et nouveaux (ou futures et futurs) expatriés ou expatriés en réflexion ».

Ô toi, nouvelle/nouveau – future/futur expat’, tu peux te rendre sur Expat.com et y trouver les informations que tu n’arrives pas à trouver sur le site de l’ambassade française !

Vous l’avez compris, je vais vous présenter la plateforme. Et pour cela, j’ai demandé à son fondateur, Julien, de répondre à quelques questions. Julien est expatrié depuis plus de 10 ans maintenant. Il a vécu en Espagne, en Angleterre et enfin, a posé ses bagages sur l’île Maurice.

imageAllemagne
Expat.com

Julien, comment vous est venue l’idée de lancer la plateforme Expat.blog (ancien nom d’Expat.com) ? 

En 2005, alors que j’étais expatrié, je me suis rendu compte qu’il était difficile de trouver des informations sur la vie à l’étranger, le vécu des expatriés. A cette époque, le phénomène des blogs était en plein essor. J’ai donc décidé de créer une plateforme pour rassembler, dans un même lieu, l’ensemble des blogs d’expats. Je tenais également un blog, Sempre en davan, au sein duquel je partageais mes expériences en tant qu’expatrié.

Expatrié depuis plus de 10 ans, je pense que vous avez rencontré, comme beaucoup, quelques difficultés à vous adapter ? L’idée de lancer Expat.com vient-elle de là aussi ?
Pour chaque expatriation, il y a un temps d’adaptation à son nouvel environnement : cela fait partie du processus d’expatriation. Le site vise à accompagner au mieux les expatriés dans leur projet et leur vie d’expatrié. Ils peuvent ainsi, trouver des informations dans la phase de préparation de leur projet, pour leur vie quotidienne sur place, échanger avec les autres membres, faire des rencontres… L’idée est de leur fournir toutes les informations dont ils ont besoin pour vivre sereinement leur expatriation.

Vous avez changé le nom de la plateforme pour l’appeler Expat.com maintenant, pourquoi ?
Lorsque j’ai créé Expat-blog, il s’agissait au départ d’un annuaire de blogs d’expatriés. Le site a ensuite évolué au fil des années : de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées telles qu’un forum de discussion, des rubriques emploi et immobilier, des guides de l’expatrié, un annuaire de services… Le nom Expat-blog ne correspondait plus à ce que nous proposions. La transition vers Expat.com nous permet donc de mieux refléter ce que nous sommes : un outil complet pour aider les expatriés tout au long de leur projet.

Et, combien de personnes collaborent avec vous aujourd’hui ?
Expat.com c’est plus d’1,5 million de membres à travers le monde, une équipe de 17 personnes à plein temps pour animer et gérer le site et une équipe d’experts locaux qui aident les membres dans leur projet.

Je crois deviner que Jean-Luc est l’un de ces experts ;). Si comme moi, vous avez trop de questions en tête avant de partir ou sur place, le site pourra vous apporter beaucoup d’aides. Et sinon, ben je suis là aussi :). Je n’aurais pas toutes les réponses mais, parfois, cela fait du bien de papoter en FRANCAIS. J’espère que cette article vous a été utile, expat’, futur expat’ ou pas expat’ (mais qui aimerait le devenir).

Vous ai-je donné l’envie de partir à l’aventure ? L’expatriation vous a-t-elle déjà tentée ? Avez-vous sauté le pas ? Pourquoi oui, pourquoi non ? Et si vous avez d’autres sites à me conseiller, je suis preneuse 🙂 ! Je vous souhaite un très bon weekend.

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

  1. je suis pas expert ,j’aime simplement ce pays ,comme il est . oui ici mieux vaut être carrés ,mais une fois que l’on comprend le fonctionnement tous va bien .. on fait tous des blagues . et on se retrouve certaine fois dans de sacré situation ,mais on y arrive quand même . pour réussir son expatriation il faut savoir ,écouter,comprendre,ne pas juger ,les locaux aurons toujours raison dans ce cas . bonne continuation .jean Luc

  2. Cool cette interview de Julien, et merci pour cette citation de mon blog et mon article, c’est une vraie surprise et ça fait bien plaisir pour commencer la journée 😉 Bises venues du froid (en ce moment, on se gèle grave en Chine…).

    1. 😉 de rien ! Ton article est bien écrit et explique très bien ce que l’on peut ressentir. Il valait vraiment la peine d’être cité :). Bises pluvieux (ici c’est tout ou rien ou plutôt c’est l’extrême, lorsqu’il fait froid c’est du moins quelques chose et lorsqu’il fait meilleur c’est la pluie et le vent !! Vive l’hiver). 🙂

Laisser un commentaire